Mon Made in Home

Essai d'extraits concentrés de plantes : ma nouvelle manière de faire

23 Août 2015, 15:00pm

Publié par Home Mady

Essai d'extraits concentrés de plantes : ma nouvelle manière de faire

Jusqu'à maintenant, je faisais uniquement des extraits glycérinés : simples et pratiques puisqu'il suffit de faire macérer 10 à 20% de plantes fraîches dans de la glycerine pendant 20 jours.

Mais les principes actifs des plantes ne sont pas tous extraits avec la glycérine... La manière la plus complète pour extraire les principes actifs de la plante est de faire des extraits HAG (hydro-alco-glycerinés). J'avais essayé à plusieurs reprises mais je n'étais pas satisfaite. ...

Alors voilà les conclusions de mes différents essais. Je ne sais pas si c'est la méthode officielle mais en tout cas, c'est ce qui me convient le mieux. 😀

Les tests que je n'ai pas aimés :

  • Mélanger directement les plantes avec 1/3 alcool, 1/3 eau, 1/3 glycerine. Je trouve que la préparation finale sent encore beaucoup l'alcool, ça me dérange. Et quand tout est mélangé, pas facile de faire évaporer l'alcool. Le liquide diminue de niveau mais comment savoir que c'est bien l'alcool qui a disparu ?
  • Il faut normalement utiliser de l'alcool à 90 degrés. C'est le plus efficace pour l'extraction des principes actifs. Mais qu'est ce que ça sent fort ! Résultat, je n'arrive pas à utiliser mes extraits réalisés avec cet alcool fort. C'est à dire qu'une fois que j'ai formulé une crème toute douce avec uniquement des ingrédients respectueux de la peau, j'ai un peu de mal à rajouter un extrait qui sent l'alcool à 90 degrés à plein nez. C'est comme si j'allais gâcher ma crème. Du coup, je ne les utilise pas... 😕
  • J'avais lu une méthode où l'extraction se fait progressivement avec de l'alcool de plus en plus fort. Puis, on mélange l'extrait filtré obtenu à de la glycerine. Mais ça sent l'alcool fort et je trouve ça bête de rajouter de la glycerine pure "non macérée avec des plantes".

La méthode que je préfère (même si pas conventionnelle) :

  1. Je passe les végétaux au mixer (ou alors, ils ont passé quelques heures au congélateur pour que le froid éclate les cellules) et je les ajoute à de l'alcool à 40 degrés (alcool de fruit). Concentration plantes 10% (5g de végétaux pour 45g d'alcool de fruit).
  2. Macération 10 jours dans bocal fermé
  3. Puis ajout de l'alcool plus fort (alcool à 70 degrés ou 90 degrés non modifié.) Si c'est un extrait destiné à une zone fragile (genre aisselle pour les déodorants, je rajoute de l'alcool de fruit à 40 degrés) ainsi que des plantes. Concentration plantes 25% (5g de végétaux broyés ou décongelés pour 20g d'alcool fort). Pour le café et le thé vert qui gonflent dans l'alcool, j'ai dû rajouter de l'alcool de fruit en plus de l'alcool fort afin que les plantes continuent de baigner dans le support.
  4. En même temps je prépare des macérâts glycérinés des mêmes plantes : concentration plantes fraîches 10% ( 3g de végétaux dans environ 30 g de glycérine)
  5. Macération 10 jours pour tous bocaux fermés.
  6. Je reprends les macérâts alcooliques et je les mets en yaourtière, sans couvercle pendant 14H pour booster et faire évaporer l'alcool. Le niveau va baisser d'environ 1/3 voire plus.
  7. Je filtre mes macérâts alcooliques réduits. Puis je les remets en yaourtière toujours sans couvercle pendant 10h (dernière évaporation). Je rajoute également dans la yaourtière les pots de macérâts glycérinés (pas une obligation mais comme la yaourtière tourne, autant l'exploiter à fond. L'idée est de booster les macérâts glycérinés avec un peu de chaleur. Sur ceux là je laisse les couvercles).
  8. Au bout des 10h de yaourtière :
  • J'obtiens des macérâts alcooliques réduits encore d'1/3 tiers donc assez concentrés (qui sont déjà filtrés, souvenez vous).
  • Je filtre mes macérâts glycérinés.
  • Je mélange pour une même plante mon macérât alcoolique réduit avec le macérât glycériné (50%-50%)
Macérât alcoolique réduit de café -  Macérât glycériné de café - Extrait concentré de café après mélange
Macérât alcoolique réduit de café -  Macérât glycériné de café - Extrait concentré de café après mélangeMacérât alcoolique réduit de café -  Macérât glycériné de café - Extrait concentré de café après mélange

Macérât alcoolique réduit de café - Macérât glycériné de café - Extrait concentré de café après mélange

Ce qui me plaît :

J'ai donc une extraction progressive des principes actifs avec de l'alcool. Je suis sûre d'avoir fait évaporer de l'alcool puisque c'est le seul support dans les pots. Je mélange l'extrait concentré alcoolique avec un macérât glycériné de la même plante plutôt que de lui rajouter de la glycerine pure.

Des macérâts concentrés à plus de 10% en plantes.

L'odeur de la plante est très très forte (bien plus prégnant dans les macérâts alcooliques que dans les glycérinés). Le macérât alcoolique réduit sent encore l'alcool mais beaucoup moins fort. Une fois mélangé à 50% avec le macérât glycériné, le parfum de la plante est dominant et je ne sens plus l'alcool.

Ceux là je suis sûre que je vais les utiliser.

J'ai ainsi testé café, thé vert, romarin et un mélange déodorant....

Pour la yaourtière, rappelez-vous :

  • Pour faire évaporer l'alcool, pas de couvercle sur les pots. La première fois, préparation non filtrée. La deuxième fois, préparation filtrée.
  • Vous pouvez mettre du scotch sur vos pots et indiquer le niveau avant et après évaporation pour vous rendre compte de la perte. C'est bluffant !
  • Pour booster les macérâts glycérinés à chaleur douce, couvercles fermés sur les pots.

Pour le filtrage : j'utilise des filtres en papier recyclé sans chlore.

Macérât alcoolique de romarin après filtrage et première évaporation

Macérât alcoolique de romarin après filtrage et première évaporation

Commenter cet article

Maya 01/02/2017 19:07

merci, c'est super. j'essaie ;)

Maya 01/02/2017 12:27

Bjr ;-) Dans ta méthode préférée; le post 1 et 3, sont ils bien 2 choses différentes. Il faut les mettre ensemble après, en post 6 ? Oups, je préfère ne pas me tromper ;-) Merci

Home Mady 01/02/2017 18:33

Non c'est le même pot. En premier plantes et alcool pas fort puis après maceration on rajoute des plantes et de l'alcool plus fort. On fait macerer. Puis filtrage. Puis on fait evaporer l'alcool. Parallèlement on fait macérer plantes et glycerine. Enfin au final on aura le pot filtré avec alcool évaporé puis le pot filtré avec glycérine. Le mélange des 2 fait l'extrait que j'utilise. Mais je mets de moins en moins souvent d'alcool fort car je n'arrive plus à en trouver non modifié. Donc je reste sur de l'alcool à 40 degrés.

violette 23/08/2015 16:26

ah enfin lol très intéressant tout ça et en plus tu as fais vite il était pas prévu pour ce soir ? ^_^ a relire parce qu'en diagonale et a l'arrache c'est pas top mais t'as technique me plait et n'a pas l'air si longue au final

Home Mady 23/08/2015 16:44

Lol :-) C'est pas du tout compliqué en fait. D'un côté un macérât alcoolique très concentré, de l'autre un macérât glycériné de la même plante et on mélange le tout.... après faut juste attendre un peu le temps que ça macėre. ..

saury 23/08/2015 15:06

Quel travail ! quelle minutie et surtout patience...
J'aime aussi beaucoup tes photos. Faites avec quel appareil ?
bises
PS: j'ai acheté un bouquin parfums chez Aroma-zone, belle odeur finale, mais peu de tenue, et huileux... si jamais il y a des expériences concluantes... : - )

Home Mady 23/08/2015 15:24

Voilà. Je pense que tu vas trouver tout ce qu'il te faut ici. http://www.proxisante.com/fr/

Home Mady 23/08/2015 15:21

Merci ma Belle. Les photos sont tout simplement faites avec mon téléphone portable mais c'est vrai qu'il est assez performant.
Pour le parfum, il faudrait peut être tenté avec de l'alcool de parfumeur et des huiles essentielles à congeler puis filtrer ? Je n'en ai jamais fait. Je vais te donner les coordonnées de Philippe, passionné de parfum et qui tient une boutique avec tous les composants des parfums. Vu le "nez" que tu as, tu vas réaliser des petites merveilles de parfums si tu t'y mets. :-)
Demain, c'est la rentrée pour moi donc je suis à nouveau sur Paris. A très vite alors. Bises.