Mon Made in Home

La récolte des fleurs... pour des hydrolats, extraits et macérâts

9 Juin 2014, 10:30am

Publié par Home Mady

La récolte des fleurs... pour des hydrolats, extraits et macérâts

J'ai plein de calendulas et de mauves dans le jardin, un peu d'achillée millefeuille et de consoude et pléthore de bourrache !

Par contre, pas un seul bleuet pour la cosmétique cette année alors que il y en avait beaucoup l'année dernière...La camomille peine et il faudra attendre les grandes chaleurs pour l'amaranthe qui pousse gentiment... Toujours pas assez de lavande pour l'utiliser en cosmétique...du coup, je l'achète séchée en attendant.

Les feuilles de framboisier et celles du noisetier, accompagnées d'orties vont me servir pour des infusions spécial cheveux...

Quand la mélisse sera grande, j'en ferai des hydrolats que j'utilise pour mes crèmes ou lotions visage.

Je pense que je vais essayer de faire de l'hydrolat de laurier aussi pour l'intégrer dans les soins anti-imperfections et dans les dentifrices en combinant avec des feuilles de menthe...

J'aime bien cette période où il faut aller récolter les jolies fleurs du jardin, en faire des hydrolats ou des extraits glycérinés quand elles sont fraîches en plus de toutes celles que je déshydrate pour des macérâts huileux ou des stocks de plantes sèches tout simplement....

Mon déshydratateur marche à plein régime en cette saison. Moi qui le trouvait grand, je trouve maintenant qu'il n'y a pas assez de plateaux... Lol ! :-)

Fleurs de mauves et de calendula séchées...  bio du jardin !

Fleurs de mauves et de calendula séchées... bio du jardin !

Macérât glycériné de Gaillet Gratteron : en usage externe, il agit comme anti-inflammatoire et cicatrisant, eczéma, psoriasis, arthrite, irritations de la peau.

Macérât glycériné de Gaillet Gratteron : en usage externe, il agit comme anti-inflammatoire et cicatrisant, eczéma, psoriasis, arthrite, irritations de la peau.

Commenter cet article

Mélanie 14/07/2015 23:17

Bonjour,

merci beaucoup pour cette réponse très claire et complète. Pour les bleuets, j'en ai vraiment beaucoup, je vais donc essayer de me renseigner, car je ne sais faire ni les hydrolats, ni les extraits glycérinés. Pour les soucis, j'ai laissé sécher à l'air libre un peu puis au four à basse température (afin de faire un macérat), mais pas aussi longtemps que dans un déshydratateur.

Home Mady 14/07/2015 23:28

Tu as si tu veux 2 articles qui expliquent comment faire les hydrolats avec un appareil vapeur et également des articles sur les macérâts glycérinés. Rien de plus simples à faire. :-) La fonction recherche du blog fonctionne assez bien si tu as besoin. ;-)

Mélanie 12/07/2015 14:19

Bonjour,

je reviens du jardin avec mes fleurs de bleuet et de soucis à faire sécher, je cherche comment faire... et je tombe sur votre très joli blog, et en plus je découvre qu'il existe des "désydratateurs"... pourriez-vous m'expliquer ce que c'est svp ? Et merci pour ce chouette blog que je vais prendre le temps d'explorer ! Mélanie

Home Mady 12/07/2015 14:25

Merci Mélanie. Pour les bleuets je te conseille de les garder "frais" pour faire des hydrolats ou des extraits glycérinés. Pour les calendula, c'est bien de les faire sécher pour les faire macérer dans de l'huile. Un déshydratateur est un appareil avec des plateaux troués sur lesquels on étale les plantes à faire sécher et qui souffle de l'air moyennement chaud (température réglable entre 30 et 60 degrés) pour sécher les plantes ou les fruits tout en douceur pendant 8 à 10h